3ème session de Maputo (Mozambique)

Gratuit

3ème session de Maputo

« La protection de la liberté journalistique et des médias »

PROGRAMME

Dates : Du 8 au 12 juillet 2024

Partenaires : Ambassade de France au Mozambique, Fondation René Cassin – Institut international des droits de l’homme, Bureau Afrique Subsaharienne de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté

Lieu des cours : Hôtel Cardoso 707 Avenida dos Mártires de Mueda, Maputo, Mozambique

Langue : Portugais

Nombre de participants : 50 à 60 personnes

Objectif Général

L’objectif général de la 3ème session de Maputo est d’acquérir un socle de connaissances en droit international des droits de l’homme et dans le système africain de protection des droits de l’homme et de maîtriser le cadre juridique permettant de garantir la liberté de la presse et la protection des journalistes. Il s’agit, de la sorte, de mieux promouvoir l’état de droit, la démocratie et le pluralisme qui sont des corollaires indispensables à la paix et la sécurité au Mozambique et, plus largement, en Afrique.

Objectifs Spécifiques

  • Accroître la compréhension des participants sur les enjeux, les causes et les conséquences de la liberté de la presse.
  • Renforcer les compétences juridiques et techniques des participants pour assurer l’application du droit international et régional des droits de l’homme dans ce contexte.
  • Encourager l’échange d’informations et de bonnes pratiques entre les participants et promouvoir une coopération renforcée entre les États africains et les organisations régionales et internationales.
  • Mettre en lumière l’importance de la protection des journalistes, notamment par le biais de la création de cadres juridiques et de politiques publiques adéquats.

Résultats attendus 

  • Les participants auront une meilleure compréhension des défis et des meilleures pratiques internationales en matière de protection de la liberté journalistique et des médias.
  • Création et renforcement des réseaux entre les journalistes, les professionnels du droit, les décideurs politiques, et les acteurs de la société civile pour faciliter l’échange d’informations.
  • Les participants seront équipés pour contribuer à l’amélioration des cadres législatifs et des politiques publiques, en alignement avec les standards internationaux des droits de l’homme.
  • Les participants seront sensibilisés et formés sur les meilleures manières de protéger et d’assister les journalistes victimes de menaces ou représailles, en garantissant le respect de leurs droits.

Méthodologie et public cible

Les cours sont dispensés par des experts internationaux et nationaux issus du monde universitaire et des organisations non gouvernementales. Des supports de cours seront communiqués aux participants, qui auront la possibilité d’échanger directement avec les intervenants à l’issue de chaque présentation.

Cette session de formation est destinée en priorité aux :

  • Journalistes,
  • Membres d’ONG de protection des droits de l’homme, acteurs de la société civile, défenseurs des droits de l’homme,
  • Magistrats, avocats, greffiers et autres membres des professions juridiques et de toute autre profession confrontée aux droits de l’homme,
  • Fonctionnaire nationaux et internationaux,
  • Enseignants et chercheurs,
  • Etudiants de niveau avancé, en sciences juridiques, politiques, humaines et sociales.